Salle de classe

« Le vrai plaisir c’est de recevoir le travail des élèves avec des vidéos » : témoignage de Loïs, maîtresse d’école

Face à la crise sanitaire, Lois, maîtresse d’école sur l’île de Marie-Galante, a dû s’adapter, en travaillant depuis chez elle pendant ces trois derniers mois. Témoignage.

Loïs est une jeune fille de 24 ans originaire de la Guadeloupe. Cela fait près d’un an qu’elle enseigne dans l’une des écoles -dont elle n’a pas souhaité donner le nom- à Marie-Galante, une île située au sud de l’archipel guadeloupéen. Mais la pandémie a frappé la France de plein fouet, entraînant la fermeture des écoles depuis le 16 mars. Mais si aujourd’hui, de nombreuses écoles ont rouvert partout sur le territoire français notamment dans les Dom-Tom, plusieurs maires de Marie-Galante en ont décidé autrement. Les écoles restent fermées jusqu’au mois de septembre.

Devoirs à distance, prise de contact avec les parents sur WhatsApp, Loïs nous raconte comment elle s’est organisée. « Face à la crise mon organisation était différente. Il a fallu travailler à distance, donc faire la classe à la maison. J’ai pris contact avec les parents par mail et par WhatsApp en créant un groupe, je leur envoie des instructions pédagogiques, des critères de réussite et de réalisation, des petites vidéos astuces pour qu’ils puissent travailler avec leur enfant. Par mail, je leur envoie les activités sur papier. Certains collègues ont mis en place la classe virtuelle mais moi, je n’ai pas encore expérimenté cela. »

« On voit aussi le développement de l’enfant dans un milieu différent« 

Si le quotidien de Loïs a été bouleversé, elle a su s’adapter voir même prendre du plaisir à télétravailler avec ses élèves. « Ce changement a bouleversé mon quotidien car c’est un travail vraiment important qui se fait à partir de l’ordinateur et du téléphone. On est tout le temps sur les écrans donc il faut gérer. Mais l’aspect positif de cette continuité pédagogique c’est de pouvoir échanger avec les parents, connaître leur ressenti. On voit aussi le développement de l’enfant dans un milieu différent. L’enfant avait l’habitude de travailler à l’école avec sa maîtresse et maintenant, il travaille avec ses parents. Et le vrai plaisir c’est de recevoir le travail des élèves avec des vidéos et des photos et même si c’est à distance, de voir l’évolution s’opérer chez les élèves. »

« Le problème qui s’est posé pour moi c’est la manipulation et la communication »

Cependant, être professeur des écoles en télétravail n’est pas toujours chose facile. Elle a aussi rencontré quelques difficultés. « Le problème qui s’est posé pour moi en maternelle c’est surtout la manipulation et la communication. Ces choses-là sont vraiment important pour les enfants de maternelle. Il a donc fallu innover pour trouver des activités intéressantes à partir de ce qu’ils ont chez eux,  pour que l’apprentissage puisse continuer et que ça puisse faire sens pour eux. » De nombreux établissements scolaires de Marie-Galante restent fermées jusqu’au mois de septembre, à l’exception de quelques-unes. Par exemple, l’école dans lequel cette jeune maîtresse enseigne, a elle, décidé de réouvrir après 3 mois de télétravail.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s