Noël : top 7 des desserts européens à refaire chez soi

Noël : top 7 des desserts européens à refaire chez soi

Cette année pour les fêtes de fin d’année qui seront assez particulières, vous souhaitez du changement ? Plutôt que de faire des biscuits à la Française, pourquoi ne pas opter pour des desserts traditionnels venant de nos pays voisins ? C’est aussi une belle façon de voyager, qu’en dites-vous ? On teste ?

Puisque 2020 est une année pas comme les autres, et que certain.e.s si ce n’est beaucoup d’entre vous n’ont pas pu voyager, je vous propose de vous laisser séduire par des recettes venues d’ailleurs. Enfin pas si loin que ça, car ce sont des idées de desserts issues de pays qui nous entourent.

Les mantecados d’Espagne

On ouvre le bal avec les mantecados qui viennent de l’Espagne. Bon plus précisément de l’Andalousie. Pour ceux qui ne le savent pas, l’Andalousie est une région autonome située au sud du pays. Séville en est la capitale. C’est l’un des sablés saupoudrés de sucre glace les plus populaires du territoire. Voilà pourquoi elle revient tous les ans pour Noël.

Ingrédients :

  • 400 grammes de farine
  • 1 zeste de citron
  • 50 centilitres d’huile
  • 1 kilos de farine
  • Cannelle en poudre

Le temps total pour réaliser les mantecados est de 55 minutes dont 20 minutes de préparation et 35 minutes de cuisson. Il faut commencer par préchauffer le four à 180°C. Dans un grand récipient, mettez la farine avant d’y creuser un trou dans lequel vous allez mettre l’huile, le sucre et le zeste de citron. À l’aide de vos mains, mélanger le tout. Vous devez obtenir une pâte malléable et compacte.

Former des petites boules et les poser sur la plaque recouverte de papier cuisson. Enfourner à 150°C et à mi-hauteur pendant trente minutes.

Dressage. Saupoudrer vos mantecados de cannelle et les laisser refroidir. Dégustez !

source Marmiton.com

Le stollen d’Allemagne

Nous quittons les Espagnols pour nous rendre dans le pays d’Einstein, l’Allemagne. Un joli pays chargé d’histoire qui ne demande qu’à être visité. Mais si j’ai choisi ce territoire, c’est surtout pour son stollen très apprécié par les Allemands et Alsacien.ne.s et peut-être par vous. Ce sont des brioches parsemés de sucre glace, plus riches que celles que l’on trouve en France. Alors si vous êtes assez gourmand.e.s, cela vous plaira sans doute.

Ingrédients :

  • Beurre fondu
  • 330 millilitres de lait
  • Sucre glace
  • 1 kilos de farine
  • 2 jaune d’œufs
  • Zeste d’orange ou de citron
  • 65 grammes de sucre
  • 330 grammes de beurre mou
  • 160 grammes de raisins secs
  • 2 œufs
  • 160 grammes d’amandes effilés
  • 2 cuillères à café de sel
  • 80 grammes de fruits confits
  • 1 cuillère à soupe de levure sèche active

Le temps total pour ce dessert est de 1h et 5 min dont 15 minutes de préparation et 50 minutes de cuisson. Chauffer le lait jusqu’à ce qu’il tiédisse, puis ajouter la levure et 100 grammes de farine. Bien mélanger et laisser monter une poignée de minutes, en recouvrant avec du film.

Pendant ce temps, macérer les raisins secs dans le jus d’orange. Dans un bol, crémer le sucre et le beurre. Ajouter le jaune d’œuf et les œufs et travailler en pommade avant d’intégrer le zeste d’orange (ou citron). Dans un autre récipient, mixer farine, sel et creuser un puits pour y verser le levain. Rajouter la mixture beurre œufs, les raisins secs et les amandes effilés. Pétrir la pâte. Elle ne doit pas coller. Faire une grosse boule et la laisser reposer en prenant soin de recouvrir le récipient de film transparent et d’un torchon propre à température ambiante.

Lorsque la pâte a doublé de volume, la dégazer et la diviser en deux parties. En vous aidant de votre rouleau, former deux longs boudins. Couvrir d’un linge et laisser reposer environ trente minutes. En attendant, préchauffer le four à 180°C et mettre vos stollens au four durant cinquante minutes. La brioche doit être bien dorée.

Dressage. Faire fondre le beurre avant de badigeonner la brioche et de saupoudrer de sucre glace. Attendre quelques minutes et saupoudrer une seconde fois. Bon appétit.

source Mesinspirationsculinaires.com

Le lussekatter de Suède

Cette fois-ci, on prend le cap direction le nord de l’Europe avec le lussekatter. C’est une jolie petite brioche réalisée également pour la célébration de la Sainte-Lucie. Elles ne ressemblent pas aux traditionnelles brioches au beurre, car il y a un ingrédient que l’on ne voit pas tous les jours dans ces types de pains, le safran.

Ingrédients :

  • 420 grammes de farine
  • 1 oeuf
  • 1 jaune d’oeuf
  • 80 grammes de raisins secs réhydratés dans l’eau
  • 2 pincées de pistils de safran
  • 200 millilitres de lait
  • 100 grammes de beurre
  • 15 grammes de levure fraîche
  • 1 demi cuillère à café de curcuma
  • 1 cuillère à café de cardamome
  • 1 cuillère à café de sel
  • 80 grammes de sucre

Préchauffer le fou à 180°C. Faire chauffer le lait avant d’ajouter le pistis de safran. Poser un film plastique et laisser infuser pendant dix minutes. Dans un récipient, mettre la levure, le sel, la farine, le sucre, la cardamome, l’œuf et le curcuma, puis pétrir la pâte à vitesse moyenne pendant sept à huit minutes. Intégrer le beurre coupé en morceaux au préalable tout en continuant de pétrir la pâte.

Mettre à nouveau un film transparent et laisser la pâte monter durant à peu près une heure et trente minutes. Diviser la pâte en douze. Rouler chaque portion jusqu’à ce que ça prenne la forme d’un long boudin. Former des S et placer des raisins aux extrémités de chaque part. Une fois terminée, disposer les brioches sur le papier sulfurisé enduire de jaune d’œuf. Enfourner pendant vingt minutes. Une fois cuites, les déguster !

Si vous n’aimez pas les raisins secs comme moi, mettez d’autres fruits ou des pépites de chocolat.

source Dlicedorient.blogspot.com

Le makowiec de Pologne

Nous partons en Pologne, à l’est de l’Europe pour découvrir le makowiec polonais. C’est une sorte de roulé au pavot que l’on peut confondre avec le chocolat de par sa couleur. Il est très apprécié par sa population.

Ingrédients :

  • 1 zeste d’orange
  • 400 grammes de pavot noir
  • 1 blanc d’oeuf
  • 2 cuillères à soupe de noisettes ou d’amandes en poudre
  • 2 cuillères à soupe de raisins secs (à tremper dans du rhum)
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 200 grammes de sucre
  • 50 grammes de beurre
  • 7,5 grammes de sucre vanillé

Le temps total pour réaliser cette recette est de 1h50 dont 1h de préparation et 50 minutes de cuisson. Pour préparer la farce, mettre dans une casserole, tremper le pavot pendant deux heures en déversant de l’eau bouillante dessus. Faire cuire à feu doux jusqu’à ce que les grains s’émiettent facilement dans la main. Les égoutter et les moudre.

Faire fondre le beurre, le sucre, le zeste râpé en amont, les noisettes (ou amandes en poudre), le miel, les raisins, le sucre vanillé et incorporer le pavot moulu dans une autre grande casserole. Cuire pendant dix minutes à feu doux tout en remuant.

Battre les œufs en neige, intégrer dans la casserole et mélanger le tout avant de laisser refroidir.

Pour préparer la pâte, mélanger la levure dans les deux cuillerées à soupe de lait chaud, une à soupe de sucre et de farine. Laisser monter. Mixer la farine, le beurre fondu, le sucre en poudre et le vanillé, le levain, la pincée de sel, le zeste d’orange, le reste du lait et les œufs. Travailler la pâte de sorte qu’elle ne soit pas trop épaisse et homogène. La diviser en deux boules, ensuite recouvrir d’un linge propre et laisser gonfler pendant une heure dans un coin chaud.

Étaler de la farine sur votre torchon et à l’aide du rouleau aplatir la pâte. Elle doit prendre la forme d’un carré d’une épaisseur de deux centimètres. Ensuite, venir tartiner la pâte de farce et rouler à l’aide du torchon. Faites de même avec l’autre boule et le reste de la farce.

Beurrer votre plaque de cuisson et placer vos roulés. Laisser reposer durant trente minutes avant de les oindre d’œuf jaune préalablement battu. Faire cuire entre quarante et cinquante minutes. Vérifier la cuisson en piquant avec un couteau. Il doit ressortir sec.

Dressage. Saupoudrer vos roulés de sucre ou recouvrir d’un glaçage à l’orange. Savourez !

La sachertorte d’Autriche

Et si on remplaçait les biscuits de Noël par la sachertorte ? Les amoureux de pâtisserie et surtout de chocolat ne diront pas non. Ce dessert gourmand est en fait un gâteau au chocolat et à l’abricot provenant de Vienne. De quoi provoquer une explosion de saveurs dans votre bouche et vous transporter sans bouger de chez vous.

Ingrédients :

  • 150 grammes de sucre
  • 120 grammes de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 6 gros oeufs
  • 100 grammes de farine
  • 250 grammes de chocolat noir corsé
  • 200 grammes de sucre glacé
  • 1 oeuf
  • 25 centilitres de crème fraîche liquide
  • 1 pot de confiture d’abricot

Le temps total pour ce dessert est de 1h30 dont 1h pour la cuisson et 30 minutes de préparation. Pour le gâteau au chocolat, séparer les blancs des jaunes. Dans un récipient, délayer les jaunes avec cent grammes de sucre. Faire fondre le chocolat avec le beurre coupé en dés au bain-marie ou au micro-ondes (perso, je le fais toujours au micro-ondes pour aller plus vite). Une fois fondus, les intégrer aux jaunes sans cesser afin d’obtenir une pâte fluide et brillante.

Monter les blancs en neige avec la pincée de sel, puis ajouter les cinquante grammes de sucre restant sans arrêter de fouetter. La mousse doit être ferme, brillante et lisse. Verser un tiers de la meringue dans le mélange chocolaté et remuer pour assouplir le tout. À l’aide d’une spatule, rajouter de façon délicate le reste de la meringue.

Parsemer la farine tamisée dans le mélange et avec la spatule, incorporez en soulevant la masse sans trop travailler la préparation. Ensuite verser la pâte dans un moule à cake beurré en amont. Placer au four préchauffé et faire cuire pendant cinquante minutes à 150°C. Vérifier la cuisson du gâteau avec un couteau. Une fois terminé, le démouler et laisser refroidir sur un grill.

Pour le glaçage, mettre à chauffer à feu doux, la crème, le chocolat et les deux cent grammes sucre. Remuer jusqu’à ce qu’ils fondent. Augmenter le feu avant de laisser cuire pendant cinq minutes sans remuer. Pendant ce temps, fouetter un œuf et intégrer trois cuillères à soupe de sauce chocolat. Battre et déverser dans la casserole. Faire cuire tout en mélangeant, jusqu’à l’obtention d’une consistance qui nappe la cuillère.

Mixer la confiture jusqu’à ce qu’elle devienne lisse et mettre de côté. Découper la partie supérieure du gâteau, puis le découper en deux dans le sens horizontal pour obtenir deux étages. Placer une grille au-dessus d’une assiette et poser la partie inférieure du gâteau. Étaler la confiture d’abricots et déposer la partie supérieure du gâteau avant de le mettre au congélateur pendant trente minutes voire trois heures.

Dressage. Une fois le temps passé, déverser le glaçage au-dessus. Ne pas utiliser de spatule pour avoir un gâteau bien lisse. Manger.

À savoir si vous n’êtes pas très abricot (version originale, vous pouvez mettre un autre type de confiture).

source Odelices.ouest-france.fr

Le kourabiedes de Grèce

Faisons un tour du côté de la méditerranée, plus précisément en Grèce pour réaliser le kourabiedes. Cette spécialité grecque qui n’est autre qu’une sorte de biscuit assez léger en forme de demi-lune ou ronde aux amandes et parfumés à la fleur d’oranger et garni de sucre glace. Une chouette idée de desserts à faire pour Noël, et même avant !

Ingrédients :

  • 75 grammes de sucre glace
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger
  • 150 grammes d’amandes entières
  • 200 grammes de beurre
  • 300 grammes de farine

Le temps total pour réaliser ce dessert est de 35 minutes dont 15 minutes de préparation et 20 pour la cuisson. Faire ramollir le beurre dans un saladier et le fouetter avec le sucre glace jusqu’à ce que ça blanchisse. Rajouter le jaune d’œuf et la fleur d’oranger avant de délayer le tout.

Concasser les amandes tout en conservant la peau. Les faire revenir à la poêle et les incorporer à la préparation. Dans le saladier, verser de manière progressive la farine tamisée jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et malléable.

Préchauffer le four à 170°C ou thermostat 5. Faire des petites boules avec vos mains, puis les dispatcher sur la plaque recouverte de papier cuisson. Enfourner entre dix à quinze minutes.

Dressage. Une fois cuits, déverser de petites gouttes de fleur d’oranger dessus et parsemer de sucre glace. Bonne dégustation !

source Cuisineaz.com

Le beigli d’Hongrie

Nous terminons notre périple en Hongrie. Je n’entends pas beaucoup parler de ce pays-là. Pourtant, il doit y avoir de belles choses à explorer là-bas. À commencer par des spécialités culinaires comme ce dessert incontournable, le beigli, un gâteau à base de noix et de pavot noir. D’ailleurs, il ressemble étonnement au makowiec.

Ingrédients :

  • 1 oeuf
  • 1 cuilère à soupe d’eau
  • 3 jaunes d’oeufs
  • 4 tasses de farine levante
  • 1 tasse de crème sure
  • 1 tasse de beurre non salée découpés en morceaux
  • 5 cuillères à soupe de sucre
  • 1 sachet de levure active sèche
  • 1 tasse de sucre
  • 1 tasse de lait
  • U zeste de citron
  • 2 tasses et demis tasses de noix hachés finement
  • 2 tiers de tasses de raisins secs blonds

Le temps total pour réaliser cette recette est de 1h10 minutes dont 30 minutes pour la préparation et 40 minutes pour la cuisson. Pour préparer la pâte, dans un bol, verser la crème sure, le sucre, les jaunes d’œufs et le beurre puis malaxer le tout. Rajouter la farine et la levure avant de remuer à nouveau jusqu’à ce que la pâte devienne légèrement humide et simple à travailler. Si elle est trop sèche, ajouter la farine à dans le cas contraire, ajouter de la farine.

Pour la garniture, mélanger dans une casserole et à feu doux le lait et le sucre. Mixer la préparation jusqu’à ce qu’à obtenir un sirop avant d’incorporer les noix. Malaxer une troisième fois. Enlever du feu et verser les autres ingrédients.

Dressage. Séparer la pâte en trois sections. Fariner entre un à deux centimètres votre plan de travail, poser et étaler la pâte dessus. Elle doit avoir une forme rectangulaire. Venir poser la garniture de noix dessus et enrouler le tout. Réitérez l’opération avec les deux autres parts. Graisser délicatement la plaque de cuisson et à l’aide d’un pinceau, badigeonner vos roulés de jaune d’œuf mélangé à l’eau. Laisser reposer dans un endroit chaud pendant une heure. Enduire une nouvelle fois vos roulés et les placer au frais pendant trente minutes.

Préchauffer votre four à 190°C et placer vos beigli sur une plaque recouverte de papier sulfurisé avant de les mettre au four pendant quarante à quarante-cinq minutes. Ils doivent être dorés. Miam !

source Qc.allrecipes.ca

J’espère que ces petites recettes de Noël vous ont permis de vous régaler, d’innover et de voyager en même temps. J’ai pris soin de bien les sélectionner. Alors, quels sont vos desserts préférés parmi la liste ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires. Et surtout partagez, likez, car ça encourage et ça fait plaisir.

À la prochaine et faites attention à vous 🙂 
LLP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s