De Priscilla Shirer à Jeremy Camp : qui sont-ils vraiment en dehors des films chrétiens ?

De Priscilla Shirer à Jérémy Camp : qui sont-ils vraiment en dehors des films chrétiens ?

Derrière les films chrétiens inspirés de faits réels ou non se cache la vraie vie chrétienne et inspirante d’actrices et de personnages qui ont réellement existé. Zoom.

Les États-Unis sont réputés pour la réalisation des séries et films chrétiens (ou pour certains basés sur les valeurs chrétiennes). Entre Courageous, La passion de Jésus-Christ, War Room, J’y crois encore ou encore Face aux géants, on ne peut pas dire que ça manque à ce niveau-là. D’ailleurs, si vous l’avez remarqué, dans la plupart des films mondains, il y a des petits clins d’œil au christianisme. Plus précisément à Dieu. Par exemple, quand on voit des églises, des croix voire même des versets ou paroles. En même temps, c’est un pays majoritairement chrétien. Même les présidents, lors de leurs investitures, jurent de la main droite et l’autre posée sur la bible. 

Mais au-delà des longs-métrages bibliques qui s’imposent à Hollywood et des comédiens et comédiennes connu.e.s ou non, bon nombre d’entre eux ont une réelle vie chrétienne voire même un ministère.

Priscilla Shirer

Certain.e.s la connaissent déjà, d’autres non. Priscilla Shirer est une chrétienne âgée de 46 ans. Outre le fait qu’elle interprète de nombreux rôles dans les trois films (Overcomer, La voix du pardon et l’autre cité plus-haut), elle est aussi auteure et directrice de l’organisation Going Beyond Ministries créée en 2010.

Niveau scolaire, Priscilla a fait des études de théologie au Dallas Theological Seminary (Séminaire théologique de Dallas) avant d’obtenir son master. De ce que l’on peut voir sur sa page Instagram, elle apporte des messages qui ont l’air d’être édifiants, mais je ne parle pas anglais. Elle est la fille d’un pasteur prénommé Tony Evans. On en conclu donc qu’elle a grandi dans une famille chrétienne. En 1999, Priscilla se marie à Jerry Shirer. Elle a trois fils.

Priscilla, Jerry et leurs trois fils (c) @priscillashirer

Jeremy Camp

Bien qu’il n’interprète pas son propre rôle dans J’y crois encore, nous allons nous intéresser un peu plus à sa vie chrétienne qui est en partie, reflétée dans le film biographique. Un peu moins connu en France et dans la francophonie, Jeremy Camp a pourtant une histoire qui a su émouvoir de centaines de milliers et je l’espère des millions de personnes à travers le monde. C’est à la fois un musicien, un guitariste et un chanteur de musique rock chrétien.

Cet Américain de 43 ans est lui aussi issu d’une famille chrétienne. Ses parents, un couple pastoral se nomment Tom et Terry Owen Camp qui exerce dans le Havest Chapel dans l’Indiana. Il a un frère et une sœur qui s’appellent April et Jared. Tout comme Priscilla, il a fait des études de théologie au Calvary Chapel Bible College et a été diplômé pour devenir pasteur.

Aussi, il a sorti plusieurs album dont le premier sorti en 2000, Burden me. Dans le premier volet Le monde de Narnia, vous pouvez retrouver Open your eyes, un titre d’un de ses albums. Sans oublier ses autres sons dans J’y crois encore. Il n’a pas manqué de se faire nominer au Grammy Awards dans la catégorie meilleur album gospel pop et contemporain ainsi que de recevoir six Dove Awards.

Le biopic sorti l’an passé s’est inspiré de l’histoire de Jérémy et Melissa. Quelques mois après leur rencontre, il se marie à l’âge de 21 ans avec Melissa qui elle n’en a que 20. Puis quelques mois plus tard, au début du mois de févier 2001, cette dernière décède d’un cancer des ovaires. Ce qui l’amène à écrire, deux semaines après cet événement tragique, la chanson I still bielieve deux semaines. À savoir, Walk by faith est une chanson composée pendant leur lune de miel. Deux ans plus tard, il reconstruit sa vie avec Adrienne et donne naissance en 2004, à leur première fille Isabella Rose Camp. Au total, ils ont trois enfants les deux autres étant Arianne, une seconde fille et Egan, un garçon.

Jeremy Camp, sa femme Adrienne et leurs trois enfants (c) @jeremycampofficial

Masey Stanley

Masey et son mari Caleb (c) @maseymclain

Dans le film Je n’ai pas honte, l’actrice qui interprète le rôle de Rachel Scott, c’est la chrétienne, Masey McLain. Âgée de 27 ans, elle est aussi chanteuse, compositrice en plus d’être auteure. En 2020, elle a sorti le livre It’s worth it : 21-day devotional en 2017. Masey apparaît dans le clip chrétien Only God Knows d’un duo du groupe King and country (récompensé comme meilleure chanson chrétienne contemporaine au Grammy Awards). Elle aussi, est issue d’une famille chrétienne. Son père est pasteur dans une église en Géorgie.

Elle débute sa carrière dans le cinéma à l’âge de 15 ans. Outre le film dramatique I’m Not ashamed, elle apparait dans Because of Gracia, If you’re gone, Christine ou encore dans The Baxters une série qui sort prochainement.

En 2018, elle épouse Caleb Stanley.

PS : je n’ai pas d’information sur elle en français. J’ai traduit dans la limite du possible.

Rachel, Joy, Scott était une adolescente qui aimait le Seigneur (et qui l’aime encore de là où elle est). Elle était pleine de vie et cela se reflétait à travers ses tenues colorées. Elle étudiait au lycée de Columbine dans l’état du Colorado aux États-Unis. Elle était la troisième d’une grande fratrie (deux grandes sœurs et deux petits frères).

Elle était aussi issue d’une famille chrétienne. Son père était pasteur dans la ville de Lakewood dans le Colorado. Rachel détenait un journal dans lequel elle écrivait des réflexions, ce qu’elle partageait avec les autres dans la journée, des messages d’encouragements ou encore elle s’adressait à Dieu. Par exemple, son journal contenait ces quelques mots : « Je n’écris pas pour la gloire. Ni pour l’amour de la renommée. Non plus par soucis de réussite. Mais pour le salut de mon âme« . Qu’est-ce que c’est beau ! Enfin, elle participait activement dans un groupe de jeunes et dans un groupe d’études biblique. Elle avait une vie inspirante.

Elle a été tuée à l’âge de 17 ans à cause de foi en Dieu lors d’une tuerie dans ce même lycée alors qu’elle se tenait aux côtés de Richard, un camarade. Son histoire a été adaptée au cinéma (voir paragraphe du dessus). Et elle est très émouvante. Le film peut choquer le jeune public, alors je ne le conseille pas aux enfants.

Rachel Scott
Rachel Joy Scott, première victime du massacre perpétré au lycée de Columbine, le 20 avril 1999 (c) Wikipédia

À présent, vous en savez un peu plus sur la vie de ces quatre chrétien.ne.s qui ont tous une vie inspirante et pour certains connu des drames dans leur vie. Mais Dieu les a utilisé d’une manière ou d’une autre pour toucher des vies. Si cet article vous a plu, merci de lâcher un j’aime, de partager et si ce n’est pas fait de t’abonner.

Bonne semaine et soyez fortifié.e.s 🙂
LLP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s