Comment bien différencier le jeûne et prière et le fasting

Comment bien faire la différence entre le jeûne et prière et le fasting ?

Le jeûne, c’est un mot qui vous parle, et c’est normal. Cette pratique, qui consiste principalement à sauter des repas, est très répandue. Elle existe depuis des millénaires. Cependant, il ne faut pas confondre jeûne spirituelle et le fasting.

Petit-déjeuner, déjeuner ou dîner, la majorité d’entre nous avons déjà sauté un repas au moins une fois involontairement ou volontairement. Mais ce n’est pas très grave en soi. C’est une pratique qui existe depuis des générations. Comme vous le savez, Moïse, Daniel, Jésus, le peuple d’Israël, les apôtres l’ont expérimenté. 

À noter que l’organisme a la capacité de tenir entre soixante et quatre-vingts jours sans manger. La faim s’arrête à partir de quatre ou cinq jours (cela varie d’une personne à l’autre) et reviens quarante jours après. C’est fou ! Mais attention, il ne faut pas reprendre directement un régime normal, ça peut troubler votre appareil digestif. D’ailleurs, ça ne vous rappelle pas quelqu’un qui a jeûné pendant quarante jours dans le désert ? Maintenant, cela dépend de chaque personne. Certain.e.s sont plus résistant.e.s que d’autres. Par contre, il faut constamment s’hydrater (eau, tisane, bouillon, jus de fruits) sinon il y a des risques de complications sur la santé. Alors avant de jeûner, il faut connaître ses limites, écouter son corps sinon l’on peut se retrouver à l’hosto.

Il y aurait d’ailleurs même de multitude de bienfaits pour le corps. Entre autres, améliorer le système immunitaire et la croissance, réguler les hormones, développer la concentration voire même diminuer le taux de glycémie dans le sang. Beaucoup le font également pour mincir. Mais même si le délai est quasi pareil, il y a toutefois quelques différences à souligner entre le jeûne en vogue (et surtout pour les adultes en bonne santé et ceux qui ne suivent pas des régimes bien spécifiques) et le jeûne et prière. Quelles sont-elles ?

 

Ils n’ont pas la même définition

Chez les chrétiens, le jeûne n’a pas la même signification que chez les non-croyants. Elle est couramment accompagnée par des prières et un temps de méditation biblique. Il est plus communément appelé le jeûne et prière.

Des objectifs différents

Le jeune et prière diffère aussi du jeûne appelé également fasting du fait qu’elle a pour but de grandir spirituellement. C’est un temps à part pour Dieu que mettent les chrétiens pour :

  • Développer sa vie de prière
  • Apprendre à se maîtriser
  • Se soumettre à Dieu,
  • Mettre sa foi à l’épreuve en sacrifiant les plaisirs charnels et affaiblir la chair. Parfois, les écrans, la gourmandise et d’autres activités peuvent aussi faire obstacle à notre relation avec Dieu. Ils prennent tellement de place que nous passons moins du temps avec Lui. Pourtant, ça devrait être le contraire. Ce dernier ne nous prive pas de nos activités et il ne nous force pas à passer du temps avec Lui, mais il aimerait que nous soyons plus consacré.e.s à Lui. Par exemple, on peut privilégier Facebook au lieu de Dieu. Je ne sais pas vous, mais moi, je me disais qu’à l’époque, il n’avait ni écrans, ni téléphone et pas de livre, ça devait être moins compliqué de s’approcher du Seigneur. Mais c’est aussi une belle façon de lui montrer qu’il est plus important que les distractions de la vie.
  • Il vise également à se repentir. Oui, même si nous sommes chrétiens, nous pouvons malheureusement tomber dans le péché. Tandis que le simple jeûne a pour but le bien-être et la santé du corps.

Les bénéfices qui divergent

S’il n’y a pas mal d’effets positifs sur la santé lorsque l’on pratique le jeûne, il y en a d’autant plus au niveau spirituel.

  • La délivrance d’une addiction par exemple,
  • Aussi, grâce au jeûne, la vie de prière est restaurée, l’intimité avec le Seigneur est solidifiée. Oui, ce moment dont on avait du mal à consacrer, aide à se rapprocher davantage de Jésus. On retrouve cette complicité avec lui comme un père et son enfant ou encore un.e meilleur.e ami.e.
  • De plus, ça booste la foi,
  • Augmente la soif pour Dieu. Plus l’on passe du temps avec Dieu, plus en veut. Lorsque je passe du temps avec Dieu, j’ai plus envie que ça s’arrête.

    Pour résumer, ça fait énormément de bien à notre vie chrétienne, spirituelle. On en sort plus que vainqueur.

Sept types de jeûne et prière

Le jeûne court

Il y a un début à tout. Le jeûne occasionnel consiste à sauter un repas (en général le petit-déjeuner) pour passer du temps dans la prière. Cela dure une journée ou deux, ça dépend de vous, mais c’est très court. Il est plus souvent adressé aux personnes qui débutent dans cette pratique.

Le long jeûne

À contrario du premier, ce jeûne s’étale sur plusieurs jours voire une semaine ou deux. On s’abstient à certains plaisirs à l’instar de ne plus manger de la viande pendant cette période-là.

Le jeûne en relais

Pour être honnête, je ne connaissais pas cette méthode, mais il a l’air plutôt intéressant. Il se fait collectivement. Après avoir fixé les objectifs communs, chacun doit choisir une date précise (à partir du moment où il commence au moment où il termine). Ensuite, chaque personne passe le relais à l’autre après qu’il ait fini de jeûner. Cela demande de l’implication en plus de l’organisation pour ne pas s’emmêler les pinceaux.

Le jeûne intermittent

Ce type de jeûne se réalise régulièrement. Il faut s’engager une, deux ou trois fois par semaine, par mois ou par année.

Le jeûne en collectif

Assez répandu dans les églises, celui-ci consiste à créer un jeûne avec les frères et sœurs de l’église (pour ceux et celles qui le peuvent et le veulent). Pour ce faire, il faut fixer des objectifs selon les besoins individuels et générals.

Le jeûne prolongé

Si je reprends les termes du journal Info Chrétienne, le jeûne prolongé consiste à soit se lever trente minutes ou une heure plus tôt, soit à consacrer un mois à l’étude de la parole de Dieu. Ou encore réduire le temps passé devant la télé, les réseaux sociaux pour lire par exemple.

Le jeûne prolongé indéfini

Celui-ci n’est pas si différent du précédent si ce n’est qu’il n’ a pas de délai. Par exemple l’on continue de jeûner pendant plusieurs jours, plusieurs mois ou années tant que l’objectif n’est pas atteint .

Que dit la bible à propos du jeûne ?

Voici quelques versets à propos du jeûne selon la bible.

1. Esaïe

Voici le genre de jeûne que je préconise : détacher les chaînes dues à la méchanceté, dénouer les liens de l’esclavage, renvoyer libres ceux qu’on maltraite. Mettez fin aux contraintes de toute sorte !

Ésaïe chapitre 58 verset 6

2. Daniel

Je n’ai mangé aucune nourriture raffinée, il n’est entré ni viande ni vin dans ma bouche et je ne me suis pas parfumé jusqu’à la fin des trois semaines.

Daniel chapitre 10 verset 3

3. Mathieu

Mais quand tu jeûnes parfume ta tête et lave ton visage afin de ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est là, dans le lieu secret. Et ton Père qui voit dans le lieu secret te le rendra.

Mathieu chapitre 6 verset 17

Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain. Il fut conduit par l’Esprit dans le désert où il fut tenté par le diable pendant 40 jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là et, quand cette période fut passée, il eut faim.

Luc chapitre 4 verset 1 à 2

source Doctissimo.fr, Infochrétienne.com, Emcitv.com, Fréquencechrétienne.fr, Santezvousbien.com, Dailyverses.net.

J’espère que cet article vous a aidé à y voir un peu plus clair. Si c’est le cas, n’hésitez pas à liker, partager et vous abonner.

Bonne semaine et soyez fortifié.e.s 🙂
LLP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s