comment bien choisir son lait végétal oléagineux

Comment bien choisir son lait végétal oléagineux ?

Amandes, noix de cajou, noix de pécan, le lait végétal oléagineux ne manque pas. Il en existe une grande variété que ça en devient un véritable casse-tête. Vous ne savez pas lequel choisir ? Faisons un point ensemble.

Le lait végétal s’impose de plus en plus dans le marché de l’alimentation. Outre les végans, nombreux sont ceux qui se tournent vers un régime plus sain ou qui ne digère pas le lait de vache, en sont allergiques et adopte donc cette alternative. Et pour cause, ces boissons végans sont riches en nutriments. Ils contiennent beaucoup de : 

  • lipides
  • protéines
  • sels minéraux
  • fer
  • calcium
  • fibres
  • bons acides gras
  • vitamines

Et les bienfaits sont multiples :

  • aide à prévenir le diabète et à réduire le taux de glycémie
  • combat le mauvais cholestérol
  • élimine les acides présents dans le corps
  • ameliore la digestion de l’organisme
  • etc.

Il faut savoir qu’il existe plusieurs catégories de laits végétaux :

  • oléagineux
  • céréales
  • pseudo-céréales
  • légumineuses
  • graines

Aujourd’hui, on va s’intéresser au lait de type oléagineux.

Lait végétaux d’oléagineux

Au macadamia

C’est un fruit à coque qui doit son nom au chimiste et médecin australien, John Macadam. Il prend naissance dans le noyer de Queensland appartenant à la famille des Proteaceae. Il a été découvert il y a 5 millénaires par les aborigènes d’Australie. Mais elle est cultivée dans d’autres pays à savoir à la Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud, au Costa Rica, au Brésil ou encore à Hawaï. Elle se consomme de différentes manières :

  • sucrée
  • salée,
  • cuite,
  • et cru.

Elle est bourrée de nutriments à l’instar de lipides, protéines, fibres alimentaires, zinc, sodium, vitamine C et B1, 2, 3, 5, 6 et 9, etc. Retrouvez toute la liste des apports sur Passeport Sante. Grâce à l’acide gras mono-insaturés, elle aide à réduire le mauvais taux de cholestérol. Sa saveur est proche de celle de la noix de coco. C’est le lait végétal oléagineux le plus riche.

Le macadamia
Le macadamia / Pexels

A la noix de cajou

La noix de cajou est découvert en 1578 au Brésil par les Portugais. Elle pousse dans l’anacardier (ou pommier-cajou) qui appartient à la famille des Anacardiacaea. C’est un parent à la pistache. Elle se fait importer en Inde, le plus grand exportateur du monde. Outre un allié minceur, elle est utilisée depuis mille générations à des fins médicinales : états grippaux, verrues, fièvres, problèmes de digestion et la mauvaise haleine. Elle contient beaucoup de lipides (49,3 grammes). Vous pouvez l’ingurgiter accompagné de céréales ou l’utiliser comme base pour vos smoothies, assaisonnement de salades ou pour vos soupes.

Noix de cajou
Noix de cajou / Pexels

À la noix de coco

Je ne vous présente plus le coco et ses bienfaits pour la santé et la peau et qui provient de l’Indonésie et la Malaisie. Tout comme ses deux collègues, il est riches en lipides, en fibres et en fer. Sa plante dite « monocotylédone« , le cocotier, un des nombreux types de palmiers, appartient à la famille des Arecaceae. Elle se consomme deux mois après l’ouverture, c’est déjà pas mal. Pourquoi le choisir ? Car elle rappelle la plage, les saveurs exotiques et pour relever le goût dans un dessert.

PS : Faites bien la différence entre le lait de coco (en conserve) et le lait à la noix de coco. Et attention à la prononciation. Soit vous dites du coco, soit, une noix de coco. Beaucoup disent de la coco ! Sacrilège !

Noix de coco
Noix de coco / Pexels

À la noisette

D’origine de l’Asie Mineure, il arrive en Europe par les Romains au temps de l’antiquité. Néanmoins la production notamment en France apparait qu’à partir des années 1970. Cette boisson plus digeste que le lait animal est issue du noisetier, un arbrisseau de 8 mètres de haut maximum, qui appartient à la famille des Bétulacées. Il contient du fer, du magnésium, du calcium et bien d’autres valeurs nutritives. Si vous aviez l’habitude de boire du café au lait, il est un parfait substitut au lait de vache.

Noisette
Noisette / Pexels

Aux noix

Difficile à définir sa terre d’origine. Certaines sources disent qu’elle vient d’Asie, plus précisément d’Irak alors que d’autres pensent qu’elle a vu le jour en France, dans le territoire de l’Ardèche. Son arbre, c’est le noyer appartenant à la famille Junglandacées, un cousin de la noix de pécan donc. de Si entre vous et les noix, c’est une grande histoire d’amour, je pense que cette alternative est l’idéal pour vous. Quoique. On peut aimer sous une forme et pas d’une autre. Je ne vais pas revenir sur les nutriments existant, car c’est quasi les mêmes apports que ceux cités ci-dessus.

Les noix
Les noix / Pexels

Aux noix de pécan

La noix de pécan est américain. Il est issu du sud-est des États-Unis et du nord du Mexique. Le commerce de celui-ci débute aux alentours du 18è siècle. En 1774, Georges Washington en avait une grande plantation et les appelait « les noix du Mississippi ». Le Pacanier est le nom de l’arbre dans lequel il pousse et appartient à la famille des Junglandacées. Ce fruit à coque est réputée pour être assez calorique. Le lait, un peu moins, mais top pour le déguster au petit-déjeuner. Vous pouvez préparer vos chocolats chauds avec du lait végétal à base de lait au noix de pécan, pourquoi pas si vous n’y êtes pas allergiques bien sûr.

Noix de pécan
Noix de pécan / Pixabay

Amande

C’est l’un des trois fruits à coque que je préfère avec la pistache et la noix de cajou. Fruit de l’amandier, l’amande tire sa source du Proche et Moyen-Orient. Elle est répandue en Egypte via les Hébreux. Elle appartient à la famille des Rosaceae, la même que le cerisier. Les arbres sont similaires. Au 5e siècle, elle est introduite dans le continent européen et les côtes méditerranéennes par les Grecs et Arabes. Elle était très appréciée dans les mets au Moyen-Âge. Et même encore aujourd’hui, le lait d’amande est plébiscité par les sportifs, les végans ou ceux et celles qui font attention à leur régime alimentaire. Vous pouvez l’utiliser pour préparer vos porridges.

Lait d'amande
Lait d’amande / Pexels

À la pistache

J’aime beaucoup la pistache nature, mais quand il est sous une autre forme, j’ai beaucoup plus de mal. Du coup exit la glace, les gâteaux ou le lait à base de pistache. Moins connu que l’amandes, la pistache se cultivait il y a 4000 ans en arrière en Assyrie avant d’être importé à Rome au 1er siècle. Son arbre est le pistachier. Il mesure maximum 10 mètres. Il appartient à la famille des Anacardiaceae. De nos jours, c’est l’Irlande et la Californie qui en sont les plus grands producteurs. Vous pouvez consommer le lait comme un remède pour lutter contre le mauvais cholestérol et la triglycérides particulièrement hautes.

A la pistache
A la pistache / Pexels

Quel lait végétal buvez-vous ? Quel autre conseil auriez-vous à donner ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires. C’est avec plaisir que je les lirai. Si cet article vous a plu et vous a semblé utile, cliquez sur j’aime et partagez sur vos réseaux sociaux.

Bon week-end et à la prochaine 🙂
LLP

Une réflexion sur “Comment bien choisir son lait végétal oléagineux ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s