Mode : connaissez-vous l'histoire des sneakers ?

Mode : connaissez-vous les origines des sneakers ?

Classiques, montantes, basses, modèle running ou encore à semelles compensées, les sneakers ont su s’imposer dans le paysage de la mode au fil des années. Mais grâce à qui et comment sont-elles arrivées à nos pieds ? Je vous invite à immerger dans l’histoire de ces chaussures les plus vendues au monde.

415 millions. C’est le nombre de chaussures achetées chaque année par les Française.s. Parmi elles, les indémodables baskets qui représentent une grosse part du marché. Tout terrain, tendances, confortables et qui se portent aussi bien avec une jupe qu’un jean, ils ont su faire la différence de génération en génération. Si au 21e siècle, c’est un indispensable, il y a deux siècles en arrière, l’histoire est toute autre.

Les débuts

Il faudra faire un bond au 19e siècle, là où tout commence. Une époque marquée par la seconde révolution industrielle. De plus en plus d’entreprises sont créées. Les zones urbaines voient le jour dans plusieurs pays. Bref. Charles Goodyear, un scientifique américain utilise le principe de la vulcanisation pour transformer le caoutchouc en une matière malléable. Le caoutchouc est très vite sollicité par toutes les industries.

Il servira également à la création de semelles de chaussures. Créée en 1892, c’est la compagnie United States Rubber, qui devient pionner en fabriquant, à l’aide de caoutchouc, les toutes premières paires flexibles appelées Keds en 1916. En 1908, Marquis Milles Converse conçoit sa première paire de baskets avec des semelles caoutchouteuses et antidérapantes qui connaît jusqu’à présent, un véritable succès : les converses. Merci de les avoir créés.

En 1917, date à laquelle les sneakers, dont les converses, se commercialisent de plus en plus, le charme opérera auprès de la clientèle grâce au confort et au fait qu’elle peut marcher sans faire de bruit. On se demande comment ils faisaient avant. On attribuera, à ce nouveau genre de chaussures, le nom de sneakers (to sneak qui se traduit en français par se faufiler, arriver en douce). Après le succès de son produit, Marquis décide de se tourner vers un modèle qui s’adresse aux sportifs, la all star.

À la période de l’entre-deux-guerres des partis politiques vont se former. Il y a d’un côté, les fascistes allemands, japonais et italiens qui se regroupent armés de leurs baskets pour pratiquer une activité sportive et les autres.

À savoir, il y a 4 phases de révolution industrielle. Celle-ci serait la deuxième et prend naissance à Londres avant de s’étendre sur toute l’Europe, les États-Unis et le Japon. Ces deux pays géographiquement opposés seront d’ailleurs les derniers à faire cette révolution.

Un symbole de protestation

Contre la ségrégation

Tout commence lorsque Jesse Owen, un athlète d’origine afro-américain réalise de belles performances aux Jeux olympiques de 1936. Il est 4 fois champion olympique du 100 mètres haie et au 4 x 100 mètres entre autres grâce à ses nouvelles chaussures de sport signées Adi et Rudolf, deux frères allemands. Cela éveille la jalousie d’Adolf qui les pousse à remplacer les baskets par des bottes pour ses soldats nazis.

En 1947, dues aux tensions entre leurs épouses respectives, les frères se séparent professionnellement parlant. Chacun lance sa propre marque de chaussures dans la ville de Herzogenaurach. Le 1er octobre 1948, Rudolf propose Puma et une première gamme de chaussures à crampons.

Quant à Adi, le 18 août 1949, il conçoit adidas. Créés en 1964, les Stan Smith rendent d’abord hommage au joueur de tennis français Robert Haillet. En 1968, Adi sort les gammes Gazelle et Superstar.

Au même moment, les sneakers se portent pour lutter contre la ségrégation raciale à l’échelle planétaire. Sur le podium, lors des JO de la même année au Mexique, deux coureurs noirs enlèvent leurs paires de Puma et lèvent leur poing gauche en signe d’appartenance au mouvement Black Panther. C’est d’ailleurs grâce à cela que les années 60 sera marqué par la mode des Puma suède. En 1978, les tennis portent le nom de Stanley Smith.

Athlètes noirs qui luttent contre la ségrégation
Crédits photo Chausport.com

Un signe de rébellion vestimentaire

Durant les années fifties, les Américains adoptent le look jean baskets. Certains le mettent comme signe de rébellion face aux restrictions vestimentaires. Même Marilyn Monroe pose avec cette nouvelle tenue tendance. Au fur et à mesure, le port des baskets va se démocratiser. Elles deviennent par exemple plus accessibles à la jeunesse.

Marilyn Monroe dans un total look jean/baskets
Marilyn Monroe dans un total look jean/baskets. Crédits photo Vogue.com

Adoptées par la culture hip-hop

Les baskets ne sont plus seulement associés qu’aux grands sportifs. Les artistes de la culture hip-hop se l’approprie. C’est le cas des groupes appelés b-boys qui se réunissent autour des danses de rue comme le breakdance. Ils optent pour les Puma Suède pour le confort, le style et pour se démarquer des autres. Plus tard, les rappeurs tels que Jam Mister Jay, LL Cool J se tournent vers la marque d’Adi.

Le groupe Run-DMC se chausse de la collection Superstar et dédie une chanson, nommée My adidas en 1986, aux pompes. Lors de son concert au Madison Square Garden, la bande les brandit devant leurs fans. Elle obtient sa première collaboration avec la société allemande. Ainsi, de plus en plus de rappeurs collaborent avec moult marques pour fabriquer une série de sneakers à l’instar de Air force one.

Elles deviennent avec les chaînes en or, les sweats à capuche et les casquettes, un incontournable de la mode dans ce milieu-là. Jusqu’à aujourd’hui, le charme opère avec adidas pour Kanye West avec la sortie de Yeezy Boost 350 V2 en 2018. À noter que Kanye a d’abord travaillé avec Nike, puis avec la firme allemande.

Le modèle Air force one de Nike
Le modèle Air force one de Nike / Pexels
Le modèle Superstar d’adidas
Le modèle Superstar d’adidas / Pexels

Les maisons de la haute couture séduites

Au 21e siècle, les baskets se sont largement imposées dans l’univers de la mode dont celle de la haute couture. En 2018, lors du défilé du printemps, Prada présente sa nouvelle paire issue de son co-branding avec Gucci. En 2020, les partenariats ne cessent d’accroître. Par exemple, les Air jordan 1 high et low de Dior et Nike sont prévues pour cette année. Pour l’occasion, des défilés se sont mis en place l’an passé. Une belle histoire qui continuera de s’écrire.

Les maisons de haute couture collaborent avec des marques de sneakers
Les maisons de haute couture collaborent avec des marques de sneakers / Pexels

Quelques dates clés sur la création des marques de baskets

  • New Balance est créé en 1906 à Boston par William J.Riley,
  • En 1911, à Billa, en Italie apparaît la firme italienne Fila proposée par la fratrie Fila
  • En 1921, le basketteur américain Chuck Taylor, améliore le design des converses. Son nom sera mentionné sur le côté interne de chaque pompe avec une étoile : c’est la converse all star revisitée signée Chuck Taylor,
  • Asics (ou Oasics), marque japonaise, est fondé en 1949 par Onitsuka Kihachiro,
  • C’est en 1958, à Bolton dans le Royaume-Uni que Reebok prend naissance grâce à Joseph William Foster,
  • En 1966, à Anaheim en Californie, c’est la fondation des Vans grâce à Paul Van Doren, Serge d’Élie, Gordon Lee, James Van Doree,
  • En 1971, Nike voit le jour grâce à Philip Knight et Bill Bowerman à Beaverton dans l’état de l’Oregon aux États-Unis. L’une des paires est portée par Farrah Facette, l’une des actrices dans le film culte Charlie et les drôles de dames,
  • Au cours des années 80, Michael Jordan donnera son nom à une paire baptisée Air Jordan, qui a connu un grand succès,
  • Un nouveau modèle baptisé Freestyle hi est destiné aux femmes.
Dates de création des modèles de sneakers
Dates de création des modèles de sneakers

Aujourd’hui, il existe une pléthore de modèles. Pour enfants, adultes, femmes, hommes, sportifs ou modeuses. Confortables, futuristes, design, classiques, luxueux, basses, montantes, ultra-montantes. Chers et à prix bas. Des couleurs sobres aux plus flashy, il y en a pour tous les goûts sans exception.

Selon le magazine Vogue, d’ici 2025, les ventes continueraient d’exploser et le chiffre d’affaires du marché des sneakers pourrait s’élever à 85 milliards d’euros.

source :

https://www.vogue.fr/mode/article/histoire-sneakers-baskets-chaussures-mode ;

https://yard.media/rappeurs-et-sneakers-une-tumultueuse-histoire-de-creation/ ;


https://luxus-plus.com/dior-kenzo-prada-les-maisons-de-haute-couture-multiplient-les-collaborations-sneakers/ ;


https://thesneakersbible.fr/les-meilleures-collaborations-de-sneakers-avec-des-rappeurs/ ;

https://www.chausport.com/l/guide-d-achat/un-peu-d-histoire/histoire-des-sneakers.html

Alors avez-vous appris quelque chose de nouveau ? Êtes-vous plutôt Adi, Puma ? Peut-être que vous préférez Reebok ou Nike ? Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à mettre un j’aime et à partager dans vos réseaux.

À la prochaine ! 🙂 LLP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s