Comment bien se sentir à son travail ?

C’est votre premier emploi ou vous bossez dans cette entreprise depuis des années, mais l’atmosphère est pesante ? Vous êtes mal à l’aise et n’avez qu’une envie, démissionner ? Voici quelques conseils pour bien se sentir au travail.

99 117 heures. C’est le nombre d’heures que l’on passe à travailler.

C’est énorme !

Logique quand vous faites 35 heures par semaine parfois plus. Alors autant passer des journées agréables au bureau plutôt que de les subir.

Vous d’accord ? Si c’est le cas, suivez-moi !

Être positif

Vous ne comptez plus les nombres de fois que vous avez entendu ce conseil. Même si ce n’est pas toujours évident d’être positif au travail quand la bonne ambiance n’est pas au rendez-vous. Ou encore les tâches sont difficiles, vous en avez trop.

Ce n’est pas grave. Réessayez demain.

Comme je l’ai souvent entendu dire, le positif attire le positif. Ça finira par venir à force.

Se réjouir des tâches/missions accomplies

Comme le chantait France Gall, « c’est peut-être un détail pour vous« , mais ça en vaut la peine. Apprenez à vous réjouir de ce que vous avez accompli au lieu de focaliser sur ce qui ne va pas. Je m’inclus, car combien de fois, cela m’est arrivé. J’apprends tout de même à me féliciter de ce que j’ai fait.

Par exemple, j’écris un article, même si je n’ai pas terminé (correction, intégration des liens, images, planification des posts) pour aujourd’hui, ce n’est pas grave. Je suis contente d’avoir redigé. Cogiter sur ce qui n’a pas été achevé, c’est mauvais pour le moral.

Écouter un instrumental pour mieux se concentrer

Ce n’est pas systématique chez moi, mais j’apprends à le faire lorsque je bosse. Ça m’aide à me concentrer, car je suis dans ma bulle. Si vous n’y avez jamais pensé, n’hésitez pas à essayer. Vous avez un large catalogue de playlist d’instrumental sur Youtube, Spotify ou Deezer.

Bien sûr, si vous êtes entouré.e de collègues, mettez des écouteurs pour ne pas déranger.

Changer sa perception du travail

C’est peut-être la source du problème. Si vous percevez le travail comme une activité pénible parce qu’il faut se réveiller tous les matins à 3,4,5,6,7 ou 8h du matin, c’est sûr, vous aurez du mal à rester motivé.e. Changez votre mentalité.

Par exemple, dites-vous que vous travaillez parce que votre employeur a besoin de vous. Que vous souhaitez rendre service à la clientèle, rendre les gens heureux…

Discuter

La communication est primordiale dans n’importe quelle sphère de votre vie. C’est vrai, ce n’est pas simple de dire les choses telles que vous les ressentez surtout quand on vous y oblige. Dans l’un de mes stages, je ne parvenais pas à communiquer avec mon tuteur, car je le trouvais oppressant.

Lors des briefings, il était trop sur la défensive. J’aurais dû lui dire, mais je n’ai pas réussi. Je n’aime pas le conflit.

Ne faites pas cette erreur, au moins vous serez libéré.e.

Après, ça appartient à votre manager de l’entendre d’une bonne oreille.

Être à l’écoute

Même si je ne communique pas beaucoup, je suis très à l’écoute avec tout le monde. Et ça, c’est aussi une très belle qualité. Parce qu’être franc.che, s’exprimer, c’est bien, mais l’écoute est tout autant important.

Si vous ne vous sentez pas bien au travail, c’est parce que vos collègues ou patron ne sont pas à l’écoute. Et la même excuse revient ; trop de travail. C’est bien de parloter, donner des directives, mais il faut savoir écouter l’autre même si vous n’avez « pas trop le temps ».

Cela désamorce les tensions, les préjugés à l’égard de l’autre et créé un lien de confiance.

Faire un jeu de société

J’ai remarqué que de nombreuses start-up ou grandes sociétés s’impliquent dans le bien-être des salariés. En effet, elles investissent dans des salles de loisirs pour se détendre. Dans plusieurs annonces d’emplois, je retrouve : « Avantages ? profitez de notre billard, baby-foot, salle de sport…et même des massages ». C’est une super initiative !

Oui, travailler ne doit pas être un fardeau, mais un plaisir. S’il n’y a pas de lieux de détente, faites des jeux de sociétés ou des brises-glaces pour apprendre à mieux vous connaître durant la longue pause-déjeuner. Ou consacrer 10 minutes dans votre temps de travail. 

Qu’en pensez-vous ?

Réaménager les locaux

La décoration joue pas mal sur l’humeur. Des murs blancs et un mobilier sombre ça donne un côté trop sévère à votre espace de travail. De plus en plus de boites crééent un lieu de travail sympa en rajoutant des plantes, des meubles plus modernes, des cadres pour habiller le mur. Elles repeignent les murs pour plus de pep’s.

Certaines entreprises optent pour une déco cosy, conviviale (avec fauteuils, canapé et table basse). À essayer !

Être bienveillant

Selon moi, la bienveillance, c’est l’une des plus belles valeurs d’une entreprise. Pourtant, beaucoup ne respecte pas cette règle. Pour entretenir de bonnes relations au boulot, et se sentir bien, il faut savoir être bienveillant envers son prochain. Être à son écoute, l’entraide, l’encourager sont des formes de bienveillance.

Ça s’apprend.

Encore faut-il le vouloir…

Personnaliser son coin bureau

À part les métiers de l’extérieur, tous nécessite un bureau. Bon au moins une table et une chaise.

Vous savez, ça ne sert pas qu’à déposer des montagnes de paperasses à traiter ou des devoirs à corriger.

Quand je suis allée chez mon médecin traitant, il a dispatché des photos de ses petits-enfants.

Oui, j’ai l’œil.

Mon bureau est un peu désordonné, mais il y a une petite plante artificielle, un cadre lumineux à droite. Si vous êtes professeurs des écoles, un petit objet de déco assez discret, mais qui vous remonte le moral peut être chouette. Pas besoin d’en faire des tonnes si vous ne vous pouvez ou voulez pas.

N’hésitez pas ! Vous vous sentirez bien mieux.

Être reconnaisant

Lorsque vous avez fini une mission, votre responsable, vous en donne une autre. Puis encore une. Ça n’en finit plus… Ou pire, il guette la moindre petite erreur pour vous en mettre plein la tête. Et un merci, bravo pour votre travail ça n’existe pas dans votre vocabulaire ?

Heureusement, tous les employeurs ne sont pas comme ça. Il y en a de très bons, cools qui savent valoriser le travail de leurs employés. Et ça, c’est génial !

Par contre, l’autre moitié, passe son temps à relever les fautes, à mépriser voire rabaisser. Ça pèse sur le mental. Vous n’avez plus de motivation. Puis survient le burn-out.

Ok, vous avez fait une erreur. Personne n’est parfait, pas même lui. Et les erreurs, il ne vous dira jamais combien il en a déjà fait.

C’est pourquoi, la reconnaissance est fondamentale. Ça encourage, donne envie de se dépasser. Puis l’atmosphère change.

Prendre les critiques

Les critiques, c’est inévitable. Tout le monde s’en prend. Néanmoins, critiquer quelqu’un.e à longueur de temps, c’est anormal. Il faut s’inquiéter pour la personne : « T’es sûr que tout va bien ? Tu ne veux pas un cachet pour dormir par hasard ? »

N’empêche, être critiqué.e n’est pas une partie de plaisir. C’est dur de les accepter surtout si ce sont des reproches, il ne faut pas les écouter. Il y a aussi les critiques constructives. Elles sont censées faire avancer l’autre.

Mais il faut y mettre la forme.

Ne soyez pas agressif.ve ou sec. Adressez-vous à la personne avec amour, gentillesse. Ça peut bloquer et c’est mon cas. En général, ça se ressent dans l’intonation (mais ne soyez pas parano non plus). La personne en face de vous aura plus de facilité à entendre, même si c’est dur. Et les liens ne seront pas affectés.

Arrêter de faire des heures supplémentaires

Vous avez sans doute déjà prolongé vos heures de travail parce que vous êtes loin d’avoir achevé votre boulot. Et c’est encore pire pour les télétravailleurs où la limite entre vie personnelle et professionnelle a explosé.

Ainsi, ça met encore plus de pression.

Et le sentiment de bien-être s’évapore. Il y a un temps pour tout. Si l’heure de -rentrer chez vous ou d’arrêter- est arrivé, décrocher ! Je pense qu’en Suisse, vous serez chassée.e de votre travail. Eh oui, là-bas, l’heure, c’est l’heure !

Prenez-en de la graine et reposez-vous, vous l’avez mérité !

source :

https://www.mariefrance.fr/equilibre/voici-combien-de-temps-prennent-taches-quotidien-537457.html#item=1

Et vous, avez-vous des astuces pour ne plus subir sa profession ? Partagez-les dans les commentaires. Si vous avez aimé tous ces ingrédients qui contribuent au bien-être au travail, partagez-les sans modération.

À la prochaine ! 🙂

LLDP 

Une réflexion sur “Comment bien se sentir à son travail ?

  1. Ce qui a marqué mon attention c’est l’explication sur la reconnaissance : nous pouvons être en erreur sur un effet, mais, la seule raison de ne admettre ses erreurs et faire la paix avec soi-même nous plonge dans un état dépressif. Par conséquent, on devient esclave de son égo, et ignorant de toutes valeurs morales possibles.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s