Chandeleur : comment concocter de bonnes crêpes moelleuses ?

Chandeleur : comment concocter de bonnes crêpes moelleuses ?

La traditionnelle chandeleur revient cette année, mercredi 2 février. L’occasion pour vous de plonger dans son authentique histoire avant de réaliser de bonnes crêpes bien moelleuses.

Après l’épiphanie place à la chandeleur. Vous sentez cette douce odeur de crêpe qui parfume toute la cuisine et le salon ? Qui n’a jamais dévorer ce délicieux dessert en forme de soleil ? Mais avant de parcourir les conseils et astuces, je vous propose de faire un bond dans le temps pour connaître les origines de cette douceur.

D’où vient la crêpe ?

À la base, c’est une fête chrétienne instaurée et officialisée par le pape Gélase depuis le 4e siècle après Jésus-Christ. Dans ces temps-là, cette célébration symbolique se traduit par la présentation du Christ dans le temple à Jérusalem, 40 jours après sa naissance (Noël).

Chez les Juifs, on appelle cela la purification. Toutes les femmes juives doivent se sanctifier au temple 40 jours après avoir donné naissance à un garçon (66 jours pour une fille). Jésus est reconnu par Syméon comme la lumière du monde. Les chrétiens vont donc allumer des cierges. D’où le terme chandeleur venant de festa candelarum et signifie fête des chandelles.

La crêpe ou plutôt la galette de sarrasin voit le jour en Bretagne grâce à l’importation du blé noir aux fleurs roses. Cet ingrédient particulier arrive précisément au 13e siècle lors de croisades d’Asie. Les Bretons se mettent alors à réaliser de fines pâtes en forme de disques. À savoir, la galette classiqu, elle, existe depuis des millénaires.

En savoir plus sur l’histoire de la crêpe bretonne.

Maintenant que vous en savez plus sur l’origine de ce dessert qui excite les papilles des petites et grands, direction les fourneaux.

Conseils pour préparer de délicieuses crêpes

Pour honorer cette coutume comme il se doit, tout conseil est bon à prendre. Let’s cook !

Choisir une farine de qualité

Et si on commençait par la farine ? Pas besoin de vous rappelez que pour des crêpes sucrées, le froment, c’est la base. Et pour les crêpes salées, c’est le sarrasin. Vous êtes d’accord avec moi si je vous dis que la meilleure, c’est la farine fluide. Parce qu’il y a moins de risque qu’elle fasse des grumeaux. Et est-ce que vous savez qu’il existe 6 types de farine de blé ?

Le T55 est meilleur sur le plan nutritionnel que le T45. Elle contient des sucres lents, plus de vitamines et de fibres. L’indice de glycémie est plus élevé dans le T45. Le T suivi du chiffre représente la teneur en minéraux. Elles proviennent du son qui englobe les différentes céréales. Plus son nombre est important, plus elle est complète, moins la texture sera légère, aérienne et moins elle va lever.

Jetez-y un œil la prochaine fois que vous irez faire vos courses au supermarché. 

Alors si vous faites un peu plus attention à votre santé, vous allez vous tourner vers la farine de seigle, de petit-épeautre ou il y a une très faible teneur en gluten ou d’épeautre pour vos pâtisseries. Elles seront juste plus compactes à cause d’une farine plus épaisse contenant beaucoup plus de nutriments que les farines de blé classiques.

Pour les allergiques au gluten, mis à part le sarrasin, vous avez le choix entre la farine de riz, de châtaigne, qui donne un goût particulier. La farine de maïs. Et celle au pois chiche qui donne une belle couleur or à la préparation. Vous en trouverez plus facilement dans les magasins bio.

Farine de blé
La farine, l’ingrédient indispensable pour la pâte à crêpe / Pixabay

La crêpière

En matière de crêpière, le choix ne manque pas. Certain.e.s amoureux.ses de pâtisserie adoptent la poêle à crêpes quand d’autres optent pour le billig. Ce qui est bien avec la crêpière électrique, utilisée dans les crêperies, c’est que vous pouvez étaler la pâte à l’aide d’un râteau appelé rozell dans la côte atlantique. Néanmoins avec une poêle pour crêpes, aucun risque de déborder. J’avoue si la pâte est un peu épaisse, elle aura du mal à recouvrir tout le fond de l’ustensile.

La fonte, la céramique et l’aluminium sont les trois revêtements à privilégier.

La bonne température de cuisson 

Elle est d’autant plus importante pour de bonnes et belles crêpes. Si la température est trop basse, elles cuisent lentement. Chose qui les déshydratent et leur donne un aspect cartonneux. Pour une meilleure cuisson de la pâte à base de froment, la température doit être comprise entre 200°C et 220°C. Pour la farine de blé noir, elle se situe entre 210°C et 230°C.

Astuce. Pour éviter que la pâte ne colle, passez le gnon, une sorte de tampon graisseur qui permet de bien graisser votre ustensile. Autre solution, parsemez le fond d’un petit peu de sucre en poudre. En plus, cela donnera un goût de caramel à votre dessert.

Laisser reposer la pâte

Ce n’est un secret pour personne, avant de faire cuire votre pâte, il faut la mettre au repos environ 30 minutes-1h à température ambiante. Enfin, en théorie, car dur de patienter. Pourtant, la pâte perd en élasticité et gagne en épaisseur, car la farine a le temps d’absorber le lait et les œufs. Attention, pour ne pas avoir une pâte collante, ne la laissez pas reposer trop longtemps. N’hésitez pas à régler l’alarme pour ne pas zapper.

Astuce. Vous manquez de temps ? Faites chauffer légèrement du lait avant de la verser dans le mélange. La chaleur permet à l’amidon de gonfler plus rapidement.

Autre chose, en plus de la vanille, la muscade et de la cannelle, je verse un bouchon de rhum Damoiseau. Ça apporte plus de goût et ça sent terriblement bon.

La ganiture

La crêpe nature, c’est bon, mais avec la garniture, c’est meilleur ! Ce qui est top, c’est la multitude de choix à étaler sur votre douceur. Pour ma part, la pâte à tartiner, le chocolat fondu, la confiture de fraises, le sucre en poudre et le sirop d’agave sont incontestablement mes favoris. Par contre, la crêpe suzette, ce n’est pas ce que je préfère.

Côté salé, mon cœur penche pour le gruyère. Par contre, pas fan avec les saucisses.

Et vous, lesquelles vous font saliver ?

Méthodes de conservation des crêpes

Envie d’en déguster au petit-déjeuner ? Cuit au préalable, ce met peut se conserver maxi 3 jours au frais. Il y a en revanche deux conditions à respecter pour qu’il reste aussi moelleux que le premier jour. L’assiette doit être recouverte d’un film plastique. À moins d’avoir une boîte spéciale. Cela empêchera que ça sèche, devienne friable et perde en saveur. Idem pour la pâte, recouvrez-le récipient d’un film plastique et réservez au frigo.

10 à 30 secondes. C’est la fourchette idéale pour faire chauffer vos crêpes au micro-ondes. Au cas où vous ne le saurez pas.

Dernière chose, les grumeaux dans une pâte à crêpes, c’est très chiant ! C’est pourquoi je vous invite à regarder cette simple recette de pâte à crêpes présentée par le chef Philippe Etchebest.

source :

https://www.cuisineactuelle.fr/culture-food/guide-par-ingredient/tout-savoir-sur/quelles-differences-entre-la-farine-t45-et-t55-187179

http://www.recettes-bretonnes.fr/cuisine-arts-de-la-table/materiel-crepe-cuisine.html

https://www.lapouldusienne.bzh/histoire-crepes-et-galettes/

Voilà, maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour réaliser des crêpes canons et délicieusement bonnes. Si vous avez d’autres conseils, astuces, je suis toute ouïe.

Bon week-end et bonne dégustation !  🙂

LLDP

2 réflexions sur “Chandeleur : comment concocter de bonnes crêpes moelleuses ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s