Comment être reconnaissant dans les épreuves ?

Comment être reconnaissant dans les épreuves ?

C’est facile de cultiver la reconnaissance quand tout va bien dans sa vie. Mais qu’en est-il quand les épreuves arrivent et/ou s’enchaînent ?

Voilà un sujet qui parle à tout le monde. La reconnaissance s’invite dans toutes les sphères de la vie sans aucun doute. Pour autant être reconnaissant.e fait défaut à plusieurs. Elle s’apprend. Avant d’aller plus loin sur le sujet, j’aimerais que l’on s’attarde sur la définition de ce terme. Suivez-moi !

Définition de la reconnaissance

Selon le Larousse, il existe une panoplie de définitions. Mais je vais retenir celles qui paraissent les plus appropriées. Premièrement, c’est l’ »action de reconnaître quelqu’un ou quelque chose« . Par exemple Christ. La deuxième, c’est l’ »action de reconnaître quelque chose comme vrai ou réel » tel la bonté, l’amour, la grâce de Dieu. La dernière, c’est un « sentiment qui incite à se considérer comme redevable envers la personne de qui on a reçu un bienfait« .

Voyez-vous le lien entre ces 3 définitions ? Reconnaître les bontés de Dieu sur sa vie débouche sur des actes de gratitude.

Pourquoi cultiver la gratitude envers Dieu dans l’affliction ?

Pour témoigner sa fidélité

Parce que c’est la plus belle manière de montrer sa fidélité envers Lui. Certes, c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais cette petite voix intérieure qui est le Saint-Esprit vous encourage à le faire. Et qui de mieux que lui peut vous le conseiller ? En effet, cela prouve que vous continuez à lui faire confiance. C’est facile (ou pas, cela dépend de chacun) de donner.

Maintenant, chaque personne avance à un rythme différent. Certaines personnes l’assimilent très vite alors que d’autres ont besoin de temps pour comprendre. Pour ma part, je commence à comprendre, même si parfois, je faillis.

Pour être fortifié

En général, il est facile de faiblir face à un obstacle. Les événements peuvent vous rendre vulnérable comme ils peuvent vous fortifier. Ça a l’air paradoxale pourtant, c’est ce qui se passe. Dire merci n’a rien à voir avec la fatalité, de penser que c’est mérité ou c’est le karma. Ce n’est pas non plus une preuve de faiblesse.

Bien au contraire, c’est faire preuve de compréhension. Si vous passez par une épreuve, c’est pour devenir plus fort, téméraire. Tout comme les sportifs qui souffrent pour mieux performer.

Pour transformer sa perception

Remercier Dieu pendant les périodes de combats, c’est aussi vouloir voir les choses autrement. Et non pas changer les circonstances. Les difficultés contribuent à modifier sa façon de voir les choses. Sans elles, ça aurait été difficile.

Figurez-vous ceux qui vivront dans le millénium (règne de Christ sur terre pendant 1000 ans) auront droit à une épreuve fatale. Personne ne peut y échapper. Alors la seule chose qu’il reste à faire, c’est de voir les choses sous un angle positif.

Pour être rempli de joie

Ce qui amène à être rempli de joie. Une fois que vous laissez l’Esprit Saint changer votre vision de la vie, la joie s’empare de vous. Le Dieu en qui vous faites confiance malgré tous les points négatifs, vous inonde de sa joie. Ce trait de caractère divin ne dépend que de Lui. Qu’est-ce ça fait du bien de sourire, de rire.

Par contre, cette joie divine n’est pas superficielle, elle est profonde. De la même manière que la parole pénètre votre âme, il en va de même pour la joie. Elle est illimitée.

5 façons de remercier Dieu dans l’épreuve

Lui dire de vive voix merci tout simplement. Il y a un tas de raisons pour le lui dire. Prenez exemple sur ce que j’ai déjà énuméré plus haut si vous êtes à court d’idées.

Le louer et l’adorer

Ce n’est pas uniquement réservé aux chantres et musiciens. Ou à ceux et celles qui savent et/ou aiment chanter.

Lire la parole

Chaque croyant a besoin de se nourrir des textes bibliques qui parlent également de la reconnaissance envers Dieu. La parole renouvelle nos pensées, notre intérieur.

Lire aussi 15 versets bibliques pour exprimer sa gratitude envers Dieu.

Se remémorer les bienfaits de Dieu

Pas besoin d’aller chercher trop loin. Il y a plusieurs sujets sur lesquels rendre gloire au père. Par exemple, le fait d’être réveillé.e, de ne pas avoir de problème de santé, d’avoir un toit où dormir, de pouvoir vous nourrir, d’être libre d’exprimer votre foi en Christ, de pouvoir faire une reconversion professionnelle, d’être riche, d’avoir même des épreuves, etc.

La vie ne peut être parfaite qu’en Jésus.

Toutes ces choses que je viens de citer sont loin d’être la source du bonheur si ce n’est éphémère.

Si vous n’êtes pas habitué.e, commencez par une ou deux choses et ça viendra naturellement.

Vous avez apprécié l’article ? Faites-en profitez votre réseau, partagez-le.

Que le Seigneur vous accompagne cette semaine. 🙂

LLDP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s