L’ aphantasie : quand visualiser les images vous fait défaut

L’ aphantasie : quand visualiser les images vous fait défaut

L’aphantasie est un trouble neurologique qui bloque la visualisation d’un objet ou d’une personne. Cette maladie méconnue impacte une faible population. Zoom.

Qu’est-ce que l’aphantasie ?

Si je vous dis de penser à un arbre ? Fastoche, me diriez-vous. Vous risquez même de me trouver bizarre.

Pourtant ce n’est pas le cas de celles et ceux qui souffrent d’aphasie. L’esprit aveugle, de son deuxième nom, est un déficit neurologique inaccoutumé. Il se définit par l’incapacité de créer une image mentale. Du moins avec clairvoyance. En d’autres termes, impossible de se rappeler avec précisions -ou de se souvenir tout court- de l’apparence, de la couleur d’un parent, d’un ami ou d’une chose.

Un peu comme les malvoyant.e.s ou aveugles. C’est, pour la plupart des aphantasiques, le noir total dans la tête.

Le terme aphasie vient du grec phantasia. Pas besoin de vous dire ce que ça signifie.

En réalité, c’est Francis Galton qui serait le premier à l’avoir découvert en 1880. Mais en 2016 que le professeur et neurologue américain, Adam Zemam est tombé dessus et l’a étudié. C’est d’ailleurs lui qui l’a baptisé « aphasie ».

Autre chose à noter, une poignée d’individus peuvent avoir du mal à rêver.

Rassurez-vous, ce trouble neuronal touche environ 2 à 5% de la population. Si vous avez toujours pu visualiser les objets, quelqu’un, pas de panique, votre cerveau fonctionne.

Aphantasie
(c) Pascale Luissint

Lire aussi Bien-être : la sérotonine c’est quoi ?

Maintenant, l’aphantasie ce n’est pas forcément synonyme de cerveau aveugle. Cette altération de la mémoire diffère d’un individu à un autre.

Plusieurs façons de percevoir une image

Comme vous pouvez le voir sur la photo, nous ne sommes pas tous égaux dans la perception d’images. En général, tout le monde est censé percevoir la forme, la ou les couleurs d’une pomme par exemple. Pourtant, d’autres perçoivent une seule couleur et la forme. Pour quelques-uns, la forme, c’est bon, mais la couleur est flou. Une autre petite partie ne voit que la forme. D’autres ne voient rien.

À savoir le contraire de l’aphasie est l’hyperphasie. J’en parlerai dans un prochain un article.

Aphasie
crédit photo Medium

Étude de cas

Aux États-Unis, des chercheurs ont sélectionné des 61 aphantasiques et des personnes non atteintes.

L’expérience consiste à regarder des images avec différentes pièces de maisons. Il est demandé ensuite de les dessiner une première fois avec les photos et une deuxième fois de mémoire.

Aucun problème pour les témoins appariés. Pour le groupe affecté, ça se corse. Après les avoir contemplé, contrairement aux personnes sans aphantasie, ils ont du mal à reproduire avec exactitude les pièces (les détails des fenêtres, portes, murs…) avec les divers feutres. L’un d’entre eux va même jusqu’à transcrire ce dont il se souvient. Par contre, ils ont une très bonne mémoire et font beaucoup moins d’erreurs là-dessus que le premier groupe.

Constat ? Les recherches montrent que les aphantasiques utilisent des alternatives pour se souvenir d’un lieu, un contexte. C’est en effet grâce à leur très bonne imagination verbale et mémoire spatiale qu’ils arrivent à se situer, représenter un lieu. Et selon Wilma Bainbridge, psychologue, « leurs représentations verbales et autres stratégies compensatoires pourraient en fait les aider à éviter les faux souvenirs.« 

Certes, les données visuelles sont quasi-absentes, mais il y a quand même d’autres avantages à relever pour ces personnes-ci. Leur QI s’élève à 115, à ce niveau-là, elle dépasse le QI moyen qui est de 110. Les histoires d’horreur ne les effraient point puisqu’elles n’imaginent pas les monstres, lieux, actions.

Et bonne nouvelle, cela n’affecte en aucun cas la créativité.

Lire aussi Êtes-vous atteint.e de dysmorphophobie ?

Cause méconnue

À ce jour l’origine de ce phénomène neurologique est encore inconnue. Après, des hypothèses sont discutées. L’esprit aveugle peut en effet provenir de lésions cérébrales, d’un accident ou juste présent depuis la naissance. 

Même si ça a l’air embêtant de vivre avec cette maladie, c’est supportable. Certain.e.s le vivent même plutôt bien.

Dernière chose à savoir, il s’avère compliquer à le diagnostiquer. Et il n’existe aucun traitement pour cela. Si vous passez par-là et que vous avez les mêmes symptômes, n’hésitez pas à en parler à un spécialiste.

sources :

https://www.maxisciences.com/sante/maladies-rares-l-aphantasie-ce-trouble-neuronal-ou-on-ne-peut-visualiser-mentalement-une-image_art45218.html

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0010945220304317?via%3Dihub

Si cet article vous a plu, prenez le temps de le partager.

Et moi, je vous dit à la prochaine ! 🙂

LLDP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s