Qu’est-ce que le syndrome pseudobulbaire ?

Qu’est-ce que le syndrome pseudobulbaire ?

Si vous avez vu le film Joker, vous avez remarqué que le protagoniste était souvent pris d’un fou rire. Rire nerveux ? Pas du tout. En réalité, ce rire prodromique est une pathologie qui existe bel et bien. Elle porte le nom du syndrome pseudobulbaire. Zoom.

Il existe une variété de rires. Certains d’entre eux sont contagieux. D’autres sont farfelus. On dit que rire, c’est bon pour la santé. Ça rajeunit. Mais ça exacerbe les rides pattes d’oie. Pourtant, il existe un rire particulier. Méconnu qui ne passe néanmoins pas inaperçu, celui du syndrome pseudobulbaire.

Le syndrome pseudobulbaire, une maladie peu connue

Il a fallu d’un blockbuster, assez sombre, celui du Joker incarné par Joaquin Phoenix pour découvrir un trouble neurologique inconnu jusqu’en octobre 2019, le pseudo-bulbaire. Comme quoi. À la base, une situation drôle ou une blague vous fait sourire. Ici, ça se traduit par un rire démesuré et, la plupart du temps, sans raison.

C’est le neurologue français, Charles Féré qui l’a décrit pour la toute première fois dans sa Revue Neurologique en 1903.

Quels sont les symptômes ?

Grace au film, l’un des plus connus, c’est le rire spasmodique. Mais il en existe d’autres. Vous avez également :

  • les pleurs incontrôlables sans rapport avec la situation, et est plus fréquent que le rire chez les patients,
  • le trouble de la mobilité du langage,
  • le trouble de la phonation,
  • le trouble de la déglutition,
  • le ton de la voix qui change de façon soudaine,
  • le palilalie ; la répétition involontaire des mêmes mots,
  • la vessie spatique ; mictions voire un risque d’incontinence urinaire,
  • une possible modification de la démarche et de la posture par exmple marche à petit pas.

La cause ?

Le phénomène s’explique par des lésions situées au niveau des neurones assurant la motricité centrale du cerveau. Des plaques d’athérome (dépôt de graisse) dans les artères du cerveau apparaissent. C’est ce qui définit d’ailleurs l’athérosclérose qui peut provoquer une paralysie pseudobulbaire.

Ce syndrome arrive au moment où il y a une déconnexion entre les lobes cérébraux et le tronc cérébral (système pyramidal). Sachant que les lobes cérébraux gouvernent la logique, la pensée et la raison et le tronc cérébral, les réactions, la motricité.

Cette maladie peut s’associer au parkinson, à un accident vasculaire cérébral (AVC), à la sclérose en plaques, à un traumatisme crânien…

Existe-t-il un traitement ?

C’est peut-être la question que vous vous posez ? Soyez rassuré.e, il existe bien un médicament, le NuedextaMC pour traiter ce maux. Alors si vous connaissez un proche qui en souffre, vous savez ce qu’il reste à faire.

source :

https://docteurtamalou.fr/maladie-du-joker-quest-ce-que-le-syndrome-pseudobulbaire/

https://www.lapresse.ca/societe/sante/2019-10-30/le-rire-du-joker-existe-pour-vrai

J’espère que cet article vous a plu. Si c’est le cas, pensez à liker, partager et donner votre avis.

À la prochaine ! 🙂

LLDP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s