À quoi ressemble la fête des mères dans les autres pays ?

À quoi ressemble la fête des mères dans les autres pays ?

La fête des mères a lieu ce dimanche 29 mai en France. L’occasion de traverser les frontières pour explorer cette coutume dans les différents pays. Ready ?

Si les mamans sont mises à l’honneur dans beaucoup de pays, la date, elle, n’est pas universelle. Chez certains, l’événement se célèbre très tôt dans l’année quand chez d’autres elle se déroule plus tard. Par exemple en Norvège, c’est le deuxième dimanche du mois de février alors que les Indonésiens le fêtent le 22 décembre.

Quant à la date, elle est fixe comme c’est le cas en Géorgie (toujours le 3 mars). Par contre, elle fluctue dans plusieurs territoires comme en France. De base, elle est instituée le dernier dimanche du mois de mai. Sauf si elle tombe le jour de la Pentecôte, elle est dans ce cas reportée au 1er dimanche du mois de juin.

Aussi, qui dit pays, dit culture. Forcément, la fête des mères n’est pas célébrée de la même manière. Chaque territoire a sa propre coutume. 

Le Royaume-Uni

Chez les Britanniques, la tradition qui se perpétue depuis environ 400 ans veut que les filles offrent le simnel cake à leur mère. C’est un gâteau à base de pâte d’amandes et de fruits secs. Quant aux garçons, ils doivent leur offrir des fleurs.

La Norvège

Du côté des Norvégiens, les enfants apportent le petit-déjeuner au lit à leur mère ainsi que des fleurs et un gâteau. Même principe en Finlande.

L’Allemagne et l’Espagne

Pour l’Allemagne, c’est un véritable jour de repos pour la maman. Elle ne travaille pas. Et pas question pour elles de s’occuper de quoi que ce soit à la maison. Ce sont les enfants et les papas qui la gâtent. Souvent, après le repas, c’est balade en famille.

Quasi la même en Espagne El dia de la Madre, les mères ne gèrent rien. Les gosses les emmènent au restaurant et leurs offrent un joli bouquet de fleurs. Intéressant !

Lire aussi 10 idées cadeaux au top pour la fête des mères.

L’Ex-Yougoslavie

Dans l’ancienne Yougoslavie, c’est assez spécial. La coutume veut que la mère soit ligotée à une corde. Afin d’être libérée, elle doit donner des friandises à ses enfants.

À savoir dans ce pays durant trois dimanches consécutifs, il y a le jour des enfants, la fête des pères et celle des mères. Rassurez-vous, les mômes et les papas se font également attacher. Les uns se font libérer s’il se sont bien comportés, les autres en échange de cadeaux de Noël. Je vous l’avais dit, c’est loufoque.

Le Mexique et le Brésil

Au Mexique, c’est une toute autre ambiance. Leur tradition ? C’est la chanson. Les enfants se joignent aux mariachis en vue de chanter pour leur mère. Amor de madre ou Las Mañanitas font partie de leur registre en ce jour spécial. En ville, ce sera dans les restaurants pendant un repas de famille. En campagne, ce sera devant les maisons digne d’une sérénade.

D’ailleurs, cela rappelle le Brésil. Une belle serenata -pas besoin de vous traduire- s’ensuit d’un repas familial.

Trop mignon !

À noter que chez les Mexicain.e.s, c’est la fête la plus fondamentale après Noël.

Le Népal

Direction le Népal, où la fête a également toute son importance. Si bien que la Matatirtha Aunsi met à l’honneur les mères et la maternité. Ce jour-là, elles se font offrir des vêtements, des bonbons et d’autres présents. Les Népalais rendent hommage aux mères disparues en faisant un pélerinage à l’étang de Mata Tirtha.

Nepalaise
Au Népal, les mères sont aussi choyées pendant la fête des mères / Pixabay

L’Éthiopie

Chez les Éthiopiens, le festival Antrosht met les mères à l’honneur. Les filles se chargent du beurre, du fromage, des légumes, des épices. Les garçons, eux apportent la viande comme l’agneau ou le bœuf. Le tout forme le hasch, plat typique éthiopien. Suite à ça, la famille chante et danse.

Le Japon

La fête des mères au Japon se traduit par haha ho ni. À cette occasion, les enfants offrent des cadeaux mais aussi un œillet rouge, symbole de pureté et de douceur. Dans la gastronomie japonaise, l’œuf est l’ingrédient phare. Au menu, flanc aux œufs ou tamagoyaki, une omelette rectangulaire accompagnée de crevettes ou de poulet.

Ça a l’air dé-li-cieux !

Œillet rouge
L’œillet rouge symbole de pureté au Japon / Pixabay

La Chine

À la base, la culture chinoise dédiait cette journée aux mères défavorisées comme en Australie. Et à l’instar des Japonais, les Chinois offrent un œillet rouge sauf que la signification en est tout autre. Ici, il représente l’amour partagé. Très noble.

L’Australie

Du côté de l’Australie, les mères reçoivent un chrysanthème. Pourquoi ? Parce que chrysanthemum en anglais comporte le mot mum (maman). Pas besoin de chercher midi à 14h !

Chrysanthème
Chaque année, les enfants d’origine australienne offrent un chrysanthème à leur mère / Pixabay

source :

https://teteamodeler.ouest-france.fr/culture/fetes/fete-mere-europe.asp

https://www.natural-colours.fr/la-fete-des-meres-a-travers-le-monde/

https://www.fete-des-meres.info/fete-des-meres-dans-le-monde.html

Désormais, vous en savez un peu plus sur les traditions des autres nations. J’espère que vous avez apprécié ce petit tour du monde. Si c’est le cas, pensez à liker, partager et à donner vos avis.

Bon week-end et bonne fête à toutes les mamans ! 🙂

LLDP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s