Paroka, goyave, cythère, surette : découvrez ces fruits bien méconnus

Paroka, goyave, cythère, surette : découvrez ces fruits bien méconnus

La Guadeloupe a une végétation luxuriante. Si bien qu’elle regorge de fruits exotiques dont certains d’entre vous ignorent leur existence jusqu’à présent. So prêt.e.s à les découvrir ?

Ce n’est pas nouveau, l’île-aux-belles-eaux est une terre pleine de richesses. Sa faune et sa flore lui vaut tous les éloges. Mais la Guadeloupe, ce n’est pas qu’un paysage. Elle se démarque aussi par sa nourriture locale. Parmi elles, un florilège de fruits exotiques encore bien méconnus en France.

La goyave

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas la goyave, c’est un très bon fruit. Il a la taille d’un kiwi. De couleur verte, lorsqu’elle arrive à maturité, la goyave devient jaune. L’arbuste, le goyavier atteint 2 à 8 mètres de haut. L’écorce assez fine s’effrite très facilement. La goyave est native du Pérou. Elle s’est répandue dans plusieurs régions localisées de l’Amérique Centrale et les Caraïbes. Elle a été importée en Guadeloupe par les Amérindiens. Son nom est tiré du terme arawak « gayaba ». Elle se consomme en jus, en sorbet, sous forme de confiture ou se mange directement comme ça. À noter que la peau d’une goyave se mange. À l’intérieur du fruit, vous retrouvez pleines de petites graines comestibles et entourées de la pulpe du fruit qui est rose. La confiture et le jus est l’un font l’unanimité chez la population antillaise.

LA goyave
                                                               La goyave (c) Aadhithyan Pandian // Pexels

La banane-pomme

Pas du tout connu en France, c’est pourtant trop bon. Pourquoi on lui attribue le nom de banane-pomme ? Parce qu’elle n’est pas plus haute qu’une pomme. C’est une banane plus petite que les bananes desserts. Sauf que celle-ci est beaucoup plus sucré et a un petit côté acide. Il y a beaucoup plus de goût que la banane que tout le monde achète au supermarché du coin. Elle se cueille comme une banane de taille normale sur un bananier et en plant. Si vous avez pour projet de partir en Guadeloupe, ces prochaines années, n’hésitez pas à en déguster. D’ailleurs, il existe d’autres types de bananes sur l’île comme le poyo ou le plantain.

Banane pomme
La banne pomme (c) PL

Pomme surette

La pomme surette est un excellent fruit exotique. Elle se consomme très bien elle aussi. Elle est appréciée pour son côté croquant, juteux et acide (doux si on la mange très mûre) en même temps. Vous pourriez en manger des tonnes et des tonnes. La pomme surette ou plus communément appelée en créole « sirèt« , fait la taille d’une bille et a la forme d’une pomme. Sa peau est verte pomme (tire vers l’orange quand elle est bien mûre), lisse et quelque peu brillante. Elle se consomme sans problème. Après avoir croqué dedans, vous tombez sur un petit noyau. L’arbuste est original et très fourni ce qui fait qu’on la repère facilement. Comme certains arbres fruitiers, elle arrive de la Chine ou encore de la Malaisie.

Pomme surette
Pomme surette (c) Pinterest

Pomme malacca

La pomme malacca, c’est aussi un des nombreux fruits que j’ai eu l’opportunité de consommer. Elle a une couleur rose et rouge d’où son autre nom, « la pomme rose » et la forme d’une poire. Elle mesure jusqu’à 10 centimètres de long. Elle appartient à la famille des Myrtacées. Quand vous croquez le fruit, vous sentez que la texture est très différente des autres fruits. Je ne saurais pas vous la décrire. Malheureusement, la pomme rose, ne vient pas de l’île papillon. Elle a été importée depuis l’Asie du Sud-est au 19e siècle.

Pomme malacca
Pomme malacca // wikimedia commons

Le paroka

Celui-ci est pas mal. J’apprécie moins le goût. Ce qui ne veut pas dire que vous n’aimerez pas. Il a un aspect très atypique, il ne ressemble à aucun autre fruit que je connaisse. Ses feuilles, elles sont de types grimpantes. Alors si vous aimez ces espèces de plantes vous serez content.e.s de découvrir celui-ci. Elle passe du vert au jaune quand elle est prête à être cueillie. Sa peau est assez épaisse et épineuse un peu comme le corossol dont on va parler quelques paragraphes plus bas. Il faut donc la croquer pour y découvrir les graines rouges qui s’y trouvent à l’intérieur. C’est elles qui se consomment. J’en mangeais souvent quand j’étais plus jeune. Outre le fruit qui est délicieux, les feuilles de paroka ont beaucoup de bienfaits pour la santé.

Le paroka
Le paroka (c) Jardin des saveurs

La quenette

Peut-être que vous en avez déjà entendu parler. C’est possible. Il a le même goût que le litchi qui lui aussi est un fruit tropical mais plus connu en Europe. La quenette n’est connue que si on vient aux Antilles. Elle prend la forme d’une petite boule avec une peau verte et qui est assez dure. C’est pourquoi on utilise ses dents pour la fendre. À l’intérieur, vous retrouvez le noyau enrobé de sa chair délicieusement sucré et plus ou moins orange. Plus jeune, je me rappelle qu’avec les cousines et cousins, les tantes et oncles, on allait en cueillir dans les bois. Par contre, attention, ça peut tâcher.

La quenette
                                                                                     La quenette (c) Alex et Alex.com

La pomme Cythère

Ce fruit fait pratiquement l’unanimité dans mon cercle familiale. Lorsque nous étions en voyage en Guadeloupe avant le confinement, ma belle-sœur et mon frère achetait souvent le jus. Perso, je ne suis pas une grande fan de ce fruit, mais lorsque nous avions rendu visite à une des tantes, elle nous a servi le jus fait maison et qu’est-ce que c’était bon comparé à ceux que l’on peut acheter dans les supermarchés. Alors, privilégiez le fait maison pour celui-ci. Il est l’un des fruits les plus aimées sur ce territoire d’outre-mer bien qu’il n’est pas d’ici. En réalité, il est issu de la Polynésie et la Mélanésie. Il a été importé aux Antilles au 18e siècle. Ma mère en raffolait. Son arbre peut atteindre 20 mètres de haut et il est très robuste. La peau de la pomme Cythère de couleur verte finit par jaunir quand elle mûrit. On le consomme comme mentionné plus haut en jus qui se reconnaît par sa couleur verte, nature, sous forme de confiture.

Pomme Cythère (c) Cuisine végétale et tropicale.com

Le corossol

Le corossol est tout autant populaire que les autres fruits tropicaux que l’on retrouve en Guadeloupe. À ne pas confondre avec la pomme cannelle qui visuellement est assez ressemblant. Ils ont à peu près la même taille, ils sont originaires des mêmes continents à savoir l’Afrique, l’Amérique et l’Asie, ils ont la même couleur et appartiennent à la même famille ; les annonaceae. Oui, c’est un chouya compliqué à prononcer. Ce qui les différencie, c’est la peau recouverte de petites épines qui ne piquent pas pour le corossol. L’autre, est un peu plus écailleux. Le corossol atteint 25 centimètres de long et pèse jusqu’à 3 kilos. Oui, c’est énorme. Comme la sapotille, sa chair onctueuse est regorgée d’eau. C’est un fruit riche en vitamine B1 et 2 et C, en fructose, en potassium, fer, phosphore. Que de bon apports nutritionnels.

Le corossol
                                                                    Le corossol : un fruit oublié aux multiples vertus

La pomme cannelle

Connu aussi sous le nom d’Attier, la pomme cannelle tout comme le corossol est un fruit vert pâle et assez gros. Elle a la forme d’une fraise. À l’intérieur se trouve une chair qui a la même texture que celle du corossol, c’est-à-dire blanche et crémeuse. Elle aussi est riche en glucides. Son arbre peut atteindre très vite cinq mètres de hauteur. Elle se déguste sous forme de sorbets ou en jus. 

Pomme cannelle
                                                                               La pomme cannelle

La sapotille

Je n’en ai jamais mangé, en tout cas pas dans mes souvenirs. Mais c’est un fruit assez réputé sur l’île. Elle est le fruit du sapotillier. Elle fait penser au kiwi à cause de sa taille. On la reconnaît grâce à sa peau de couleur marron et sa forme ovale. Même si l’apport calorique est élevé, il n’est pas du tout gras. Il est également très riche en eau, en fibres alimentaires, oligoéléments et en vitamines. En d’autres termes, c’est très bon pour la santé. On la déguste en jus ou telle quelle. Il pousse lui aussi principalement dans les zones tropicales.

La sapotille
La sapotille (c) Gastronomiac.com

La canne de Jamaïque

Aussi connu sous le nom de Guajilote, ce fruit est plutôt rare à trouver en Guadeloupe. Si la canne de Jamaïque n’a pas la même forme, le goût ressemble à celui de la canne à sucre, un fruit très apprécié par les Antillais. Attention, on pourrait croire qu’elle provient de la Jamaïque, mais pas du tout. Elle tire son origine de l’Amérique Centrale. À savoir le Mexique, l’Honduras, El Salvador ou encore le Belize. Son arbre peut mesurer jusqu’à 9 mètres de haut. Vous pouvez le reconnaître grâce à son tronc trapu et habillé d’une écorce assez épaisse et craquelée et aussi grâce à ses branches couverte d’épines. Quant au fruit, elle a l’aspect d’une banane, car lorsqu’elle arrive à maturité, il devient jaune. Elle gagne 3 centimètres de diamètre et 17 voire même 30 centimètres en longueur. Elle est juteuse et est riche en vitamines A. La canne de Jamaïque se consomme cru ou cuit. 

Personnellement, je ne connaissais pas ce fruit jusqu’à présent, car je n’en ai jamais entendu parler.

La canne de Jamaïque
                                                            La canne de Jamaïque (c) RCI

La Guadeloupe est un lieu de surprises. Il y a tellement de fruits tropicaux même si la plupart ont été importés à découvrir. Non seulement, c’est bon pour la santé, mais il y a une explosion de saveur. Et vous, avez-vous déjà eu l’opportunité de goûter à ces fruits ? Connaissez-vous d’autres fruits pas très connus en France ?

source Caribfruits.cirad.fr, GeocachingGuadeloupe.over-blog.com et Jardin des saveurs.sergelaplanche.fr

À la prochaine LLP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s